Extrait de « Commune Suisse », edition 1 / 2 – 2019.

L’assistant intelligent tilbago accompagne les communes au cours de chaque processus d’encaissement.

David Fuss, CEO de tilbago, explique le fonctionnement de cette solution cloud dans un entretien.

Monsieur Fuss, vous proposez une solution d’encaissement en ligne simple et innovante. Comment tilbago assiste les communes?
L’expansion du numérique gagne aussi l’administration. L’Office fédéral de la justice a introduit la norme e-LP s’appliquant à l’échange de données électronique entre les créanciers et les offices des poursuites. Cette norme constitue désormais la base de toute solution d’encaissement. Avec tilbago, nous allons beaucoup plus loin. Nous mettons à la disposition des communes un assistant intelligent qui les guide pas à pas à travers le processus d’encaissement, en toute simplicité et dans le respect des prescriptions légales et des délais.

Parmi vos 750 clients, plus de 50 communes suisses utilisent déjà tilbago. Dans quelle mesure profitent-elles de votre solution?
Tilbago permet aux communes d’exiger les paiements dus rapidement et simplement. Un navigateur et un accès Internet suffisent pour lancer la procédure sans installation ni engagement. Les données existantes peuvent être transférées commodément depuis les solutions de facturation vers notre solution cloud intelligente. Et comme les données restent en Suisse chez notre partenaire PostFinance, il n’y a aucun souci à se faire quant à leur sécurité.

Combien coûte une poursuite avec tilbago?
Profitant du volume total du canton, les communes paient des frais forfaitaires favorable par cas. Tous les coûts liés à tilbago sont couverts – y compris les frais de poursuites ultérieures en cas d’acte de défaut de biens résultant de la procédure. Pour nous, un cas est clôturé uniquement lorsqu’un créancier recouvre sa créance.

À qui s’adresse tilbago?
Grâce à une mise à l’échelle maximale, notre solution d’encaissement en ligne est destinée à toutes les communes – quel que soit le nombre de cas et la région linguistique – qui ne délocalisent pas l’encaissement et souhaitent bénéficier d’une assistance professionnelle dans la gestion des poursuites et des actes de défaut de biens. De plus, en développant constamment l’intelligence de notre solution, nous faisons profiter les communes des progrès de notre assistant numérique dans le cadre du processus d’encaissement judiciaire.

Article complet: « Commune Suisse de Association des Communes Suisses, numéro actuel 1/2 – 2019 »